Dans un contexte de chômage élevé, l’existence d’emplois ne trouvant pas preneur est un paradoxe fréquemment dénoncé dans le débat public. Les chiffres avancés comme les termes utilisés pour décrire cette situation sont nombreux et imprécis, révélant l’absence de diagnostic clair sur le sujet.

Les termes d’emplois vacants, d’offres non pourvues, de difficultés de recrutement ou de métiers en tension sont généralement utilisés de manière indifférenciée, alors même qu’ils recouvrent des réalités très différentes. S’il est normal qu’un poste à pourvoir demeure vacant pendant la durée du recrutement, il arrive que des recrutements durent trop longtemps, voire soient abandonnés parce que l’employeur ne trouve pas de profil adapté. Il est alors important de caractériser les différents cas de figure existants, depuis l’emploi temporairement vacant jusqu’à l’échec du recrutement.